Accueil » Actualités » Pénurie de fibre

Pénurie de fibre : 5 départements alertent le gouvernement

Face à la pénurie de fibre optique qui sévit actuellement au niveau mondial, les élus de cinq départements alertent le Premier ministre et s’inquiètent des conséquences sur leurs engagements de déploiement.

Alerte sur l’approvisionnement en fibre optique

La fibre manque, et cela commence au niveau local. C’est le cas notamment au sein de cinq départements de Bourgogne-Franche-Comté qui ont décidé d’interpeller le gouvernement à ce sujet.

Au travers d’une lettre adressée au Premier ministre, les élus des départements du Jura, de la Côte-d’Or, de la Nièvre, de l’Yonne et de la Saône-et-Loire ont exprimé leur vive inquiétude et craignent « de ne pouvoir tenir leurs engagements de déploiement en matière de très haut débit ».

Pour ces départements, le problème est d’autant plus alarmant que le déploiement accusait déjà du retard. D’où l’urgence pour les élus que le gouvernement intervienne afin de garantir l’approvisionnement et par le même fait, la respect des échéances du Plan France Très Haut Débit.

Le communiqué exhorte donc le Premier ministre à « prendre des mesures en lien avec les industriels concernés » pour la fourniture de fibre optique. L’idée principale serait que le gouvernement s’accorde avec Orange afin d’obtenir de ce dernier une mise à disposition rapide et garantie des nouvelles fibres pour les zones d’initiative publique.

Le réseau d’initiative publique de Bourgogne-Franche-Comté

Pour rappel, les cinq départements à l’initiative de ce communiqué sont réunis au sein de la SPL BFC Numérique. Il s’agit d’une société publique locale créée en 2016, pour concrétiser leurs ambitions respectives en matière de développement de réseaux FTTH sur leurs territoires.

La SPL BFC Numérique s’est ainsi vu confier la charge de la mise en œuvre du réseau d’initiative publique Bourgogne Franche-Comté. Et c’est dans ce cadre qu’elle a signé le 13 février dernier, un accord de DSP avec Orange, confiant à l’opérateur l’exploitation et la commercialisation du RIP pendant 15 ans.

Orange aura donc à charge de s’assurer de la qualité des prises déjà déployées et de les commercialiser auprès des autres opérateurs. Pour l’heure, ce sont environ 57 000 prises qui devraient être activées sur l’ensemble du réseau en 2018. Et il est prévu que 37 000 nouvelles prises soient construites dans l’Yonne d’ici 2021.

À terme, le RIP devrait compter au minimum 224 000 prises d’ici 2022, et 388 000 prises au total d’ici 2027.

Laisser un commentaire