Accueil » Actualités » La fibre sera déployée dans le département de l’Orne d’ici 2023

L’Orne en tête des départements fibrés à l’horizon 2023

D’ici 2023, tous les foyers et entreprises du département de l’Orne devront être éligibles au très haut débit. C’est l’objectif historique que se sont fixé élus départementaux et principaux acteurs du déploiement de la fibre, réunis récemment pour poser le cadre du projet.

En effet, comme le rapporte le journal numérique normandinamik dans un article publié le 15 octobre, la rencontre a abouti à la signature d’un accord de complémentarité entre zone d’investissement privé et zone d’initiative publique.

Étaient présents lors de cette rencontre, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Christophe de Balorre, Président du Conseil départemental de l’Orne, Régis Baudoin, Directeur de la Mission France Très Haut Débit, Chantal Castelnot, Préfète de l’Orne et Stéphane Richard, PDG d’Orange. L’occasion pour les uns et les autres d’insister sur les enjeux du déploiement ainsi que sur l’intérêt d’une coordination entre le privé et le public dans ce projet.

Christophe Ballore a ainsi rappelé que cet accord « propulse l’Orne en tête des départements fibrés à l’horizon 2023 ».

Une place dans une petite ville de Normandie

Du côté d’Hervé Morin, il s’agissait plus de mettre en évidence les efforts de la région pour une numérisation accélérée de tous ses territoires. En ce sens, il a rappelé que la région avait déjà contribué au financement de la première étape du Plan Numérique Ornais (PNO) à hauteur de 17,5 millions, et réaffirmé son engagement à « aider les territoires ruraux, dont le développement économique en dépend, à s’équiper et à se raccorder à la fibre optique ».

Pour Chantal Castelnot, l’Etat répondra à tous les besoins du conseil départemental en vue de la mise en œuvre du PNO. De son côté, Régis Baudoin s’est satisfait de voir l’Orne en phase avec les objectifs du plan France Très Haut Débit.

Pour finir, Stéphane Richard s’est félicité de l’excellente collaboration entre toutes les parties prenantes du projet, et a rappelé tous les efforts de son groupe pour amener rapidement la fibre dans l’Orne.

Un déploiement partagé entre zone privée et zone publique

Cet accord important vient donner de la consistance aux ambitions du PNO. Il formalise les conditions du déploiement et marque le lancement de la seconde phase du plan dont un premier effort a déjà permis d’améliorer la connectivité (montée en débit) de 16 000 foyers du territoire.

Les choses iront donc plus vite puisque l’entente implique un partage des efforts pour assurer la couverture complète du département. Concrètement, le territoire sera scindé en deux parties : 50 % en zone d’investissement privée et l’autre moitié en zone d’initiative publique.

Sur le terrain, c’est Orange qui sera à l’œuvre. En zone privée, l’opérateur effectuera officiellement les travaux de déploiement, et ce, sur fonds propres. Quant au RIP, il sera réalisé dans le cadre d’une délégation de service public, initié par le conseil départemental et confiée à la société Orne Métropole Très Haut Débit (filiale d’Orange).

Pour l’heure, aucun calendrier officiel de déploiement n’a été publié.

Laisser un commentaire