Accueil » Actualités » Orange au banc des accusés pour mauvais entretien du réseau ADSL

Du rififi sur le réseau ADSL

Les pannes d’internet fixe sont de plus en plus fréquentes. C’est le constat amer que font les ménages français, encore nombreux à se connecter sur internet grâce au réseau ADSL. Celui-ci est fortement perturbé, au point d’engendrer par moment la suspension de la fourniture du service.

Le PDG d’Orange en personne, Stéphane Richard, a reconnu sur Clubic la « dégradation incontestable » de la qualité du réseau installé et géré par son entreprise. Selon lui, ces problèmes sont imputables aux intempéries, mais surtout aux vols dont le réseau cuivré de l’ADSL est victime.

Une jeune femme assise à son bureau s’énerve devant son ordinateur

La grogne des concurrents d’Orange

Ces incidents sur le réseau fixe cuivré font râler les concurrents d’Orange, rapporte le Figaro. Bouygues Telecom, Free et SFR accusent Orange de ne faire aucun effort pour entretenir le réseau ADSL.

Selon eux, le leader profiterait de sa position de force dans la fibre pour délaisser les installations ADSL. Orange donnerait la part belle à la fibre optique, compte tenu des profits à réaliser sur ce marché juteux. Mais 29 millions de ménages utilisent encore le réseau cuivré et seulement 4 millions de ménages, à l’heure actuelle, sont abonnés à la fibre.

Bouygues, SFR et Free, locataires du réseau ADSL d’Orange

Ces critiques envers Orange pourraient aussi relever d’un calcul de la part des concurrents. Les tirs groupés de Bouygues Telecom, SFR et Free seraient une façon d’amener l’ARCEP à prendre une décision en leur faveur, selon le Figaro : la baisse des tarifs de dégroupage.

Cela leur permettrait de proposer des offres plus compétitives. Mais pour l’heure, l’autorité de régulation maintient l’encadrement des tarifs, décidé en 2017, pour la période 2018-2020.

Car en effet, afin de proposer leurs services aux ménages, Bouygues Telecom, Free et SFR louent des parties du réseau internet fixe d’Orange, pour un montant global de 1,5 milliard d’euros par an.

Le tiers est consacré, selon Orange, à l’entretien du réseau ADSL. Ses concurrents soutiennent pourtant que de 47 heures, la durée moyenne d’intervention en cas de panne serait passée à plusieurs jours, voire plusieurs semaines ces derniers temps.

Laisser un commentaire