Accueil » Guide » FTTH

La fibre optique FTTH : comment ça marche ?

En apportant la fibre optique directement jusqu’à l’intérieur du domicile, la technologie FTTH permet d’accéder à une connexion internet particulièrement rapide et stable. Voici quelques éléments sur ce procédé de raccordement, la couverture du réseau et les différents abonnements FTTH proposés par les FAI.

La technologie FTTH et ses modalités d’installation

Le raccordement FTTH (Fiber To The Home) constitue, avec le raccordement FTTLA (Fiber The Last Amplifier), l’une des principales façons d’installer un réseau très haut débit fibré à destination des particuliers. Comme son nom l’indique, via cette technologie la fibre est déployée tout au long du réseau, jusqu’à la prise murale de l’utilisateur.

fibre ftth

La connexion fibre optique est amenée jusqu’au nœud de raccordement (NRO), puis tirée jusqu’à l’entrée de l’immeuble, et répartie par étages via des boîtiers d’étage ou points de branchements optiques. Elle est enfin tirée jusqu’à l’appartement (une prise fibre spécifique doit être installée étant donné que ce type de raccordement ne passe pas par la paire de cuivre).

Les choses se compliquent en fait un peu lorsque l’on s’attarde sur les modalités spécifiques de cette solution. Pour le réseau FTTH, il existe notamment deux types de raccordements possibles :

  • le GPON (Gigabit Passive Optical Network), où globalement, une seule fibre est tirée du nœud de raccordement, avec un signal dupliqué pour plusieurs utilisateurs à l’aide de boîtiers passifs
  • le P2P (Point-to-Point), où chaque client bénéficie d’une fibre tirée directement à partir du nœud de raccordement. Cette solution est assez rarement employée, à part pour les entreprises

Par contre, ce même arbre peut compter jusqu’à 128 abonnés, qui devront ensuite se “partager” le débit… Voilà qui apporte de l’eau au moulin des partisans du FTTLA, arguant que le réseau FTTH est cher à mettre en place, sans forcément être la solution la plus intéressante et la plus rapide pour l’utilisateur final.

La couverture fibre FTTH en France

Les coûts d’installation de la fibre en FTTH sont élevés (ce rapport de la DATAR donne une idée des coûts engendrés) et les travaux avancent lentement, avec un réseau qui reste pour l’instant avant tout urbain. Pour autant, la plupart des grandes villes sont désormais couvertes et d’ici 2025 à 2027, la totalité du pays devrait être reliée au très haut débit (vous pouvez consulter ici notre carte fibre FTTH).

La couverture THD en France par ville

En accord avec le Plan France Très Haut Débit et les collectivités locales, Orange fait par exemple d’importants efforts dans ce sens et ambitionne de couvrir 12 millions de foyers d’ici fin 2018.

SFR, jusqu’à son rachat par Numericable, s’est également montré très actif dans ce domaine, avec des investissements de 150 millions d’euros par an. Free est le seul FAI à avoir adopté la technologie P2P, mais ses principaux raccordements ont pour l’instant été réalisés en zone très urbaine.

À ce sujet, il faut noter que la mutualisation imposée par l’ARCEP doit permettre aux abonnés de choisir librement leur opérateur, quel que soit celui qui a installé la fibre optique dans leur zone d’habitation.

Quelles sont les offres FTTH disponibles ?

Tous les principaux fournisseurs d’accès à internet proposent des abonnements FTTH :

  • RED Box FTTH : la filiale de SFR propose sa box THD (compatible FTTH si vous vous situez dans une zone d’éligibilité SFR) à 20€/mois, tarif valable à vie, sans engagement et sans frais de location de la box supplémentaires

  • Bouygues Telecom FTTH : la fibre est disponible à partir de 17,99€/mois la première année avec la Bbox Must et un débit jusqu’à 500 Mb/s en FTTH. L’opérateur commercialise également une offre premium, la Bbox Ultym à 22,99€/mois les 12 premiers mois, avec un débit descendant max de 1 Gb/s. Ces forfaits internet font actuellement partie des offres FTTH les moins chères disponibles sur le marché.

  • Orange FTTH : les forfaits internet fibre commencent à 19,99€/mois grâce aux promotions en cours, avec des débits allant jusqu’à 500 Mb/s selon les offres. A noter que c’est Orange qui dispose de la meilleure couverture FTTH grâce à ses importants investissements sur le territoire.

  • SFR FTTH : la Box Fibre SFR est commercialisée à partir de 15€/mois la première année. Attention aux types d’offres, depuis le rachat par Numericable, SFR commercialise aussi des abonnements FTTLA sur le réseau de ce dernier; tout en gardant son réseau FTTH.

  • Free FTTH : le FAI propose la Freebox Révolution Fibre à partir de 19,99€/mois, ou la Freebox Mini 4K en promotion à 14,99€/mois la 1ère année, avec un débit annoncé allant jusqu’à 1 Gb/s

N’hésitez pas non plus à consulter les autres articles du guide de la fibre optique, et à proposer vos commentaires sur la technologie FTTH ci-dessous.

Laisser un avis


Envoyer votre avis
* Champ requis

La fibre optique FTTH : comment ça marche ? SKU UPC Model

Rien a voir avec le cable, débits jusqu'à 1gb, et surtout très bon upload...grosse différence avec le cable!

30 Mar 2016 par lki

Rien a voir avec le cable, débits jusqu'à 1gb, et surtout très bon upload...grosse différence avec le cable!


5.0 5.0 1 1 Rien a voir avec le cable, débits jusqu'à 1gb, et surtout très bon upload...grosse différence avec le cable! La fibre optique FTTH : comment ça marche ?

One Response to La fibre optique FTTH : comment ça marche ?

  1. Merci pour l’article. Au moins j’ai compris quelque chose, car quand vous appelez les services client des FAI, ils sont perdus avec leurs différences offres commerciales. A part , de communiquer les débits (max) que les FAI affichent sur leur pub.
    J’habite Maisons Lafitte. J’attends donc le dépotement d’ORANGE…

Laisser un commentaire