Accueil » Actualités » Google installe trois grand câbles à fibre optique sous la mer pour le Cloud

Google étend son réseau de câbles sous-marins

Premier moteur de recherche au monde, Google est également un géant du Cloud Computing. Un marché ultra concurrentiel et porteur, aujourd’hui dominé par Microsoft. Mais la firme, branche d’Alphabet Inc, tente de s’imposer avec une stratégie axée sur la qualité de service.

Pour ce faire, le géant ne lésine pas sur les moyens. Preuve en est son dernier gros projet, annoncé récemment, de construire trois nouveaux câbles fibre optique sous-marins d’ici 2019.

Objectif ? Renforcer son réseau, conquérir de nouveaux marchés et améliorer la rapidité ainsi que la fiabilité de sa plateforme de services cloud, Google Cloud Platform.

La façade d’un immeuble de bureaux de Google

Google Cloud Platform bientôt disponible dans cinq nouvelles régions

Outil de cloud professionnel, Google Cloud Platform est un nuage de services en ligne exclusivement dédié aux entreprises et usages professionnels de l’informatique. Le niveau d’exigence attendu d’une telle plateforme est très élevé, en termes de qualité et de fiabilité.

Le nouveau projet de déploiement de câbles fibre optique sous-marins permettra ainsi à Google d’offrir une connectivité d’accès plus rapide à sa plateforme ainsi qu’une meilleure disponibilité de ses services.

Ce projet permettra à Google d’étendre son réseau mondial et de capter de nouveaux marchés. Google Cloud Plateform sera ainsi prochainement disponible dans cinq nouvelles régions du monde : Hong-Kong, Montréal, les Pays-Bas, Los Angeles et en Finlande.
À noter que la plateforme est actuellement accessible dans treize régions : Tokyo, Bombay, Londres, Francfort, Bruxelles, São Paulo, Singapour, Taïwan, Sydney, l’Oregon, la Virginie du Nord, la Caroline du Sud et l’Iowa.

Le premier câble sous-marin 100% détenu par Google

Pour tenir son rang sur le marché du Cloud, le géant du web s’appuie sur une infrastructure privée robuste. Un réseau bien maillé constitué de ses nombreux datas centers, interconnectés entre eux par des milliers de kilomètres de câbles optiques sous-marins. Et le prochain déploiement renforcera considérablement les capacités de ce réseau. Dans le détail, le fournisseur des services cloud a annoncé qu’un premier câble, baptisé « Curie », reliera la Californie au Chili. Le deuxième, nommé « Havfrue », s’étendra entre le Darnemak et la Côte Est des États-Unis. Le troisième, « HK-G », sera déployé dans le Pacifique, connectant Hong-Kong à l’île de Guam.

Avec ce projet, enfin, Google entrera dans l’histoire. Comment ? Il sera tout simplement la première entreprise « non-télécom » à détenir à 100 % un câble intercontinental, le câble “Curie”, dont il financera entièrement la mise en service. Jusqu’ici, le groupe a co-investi pour le déploiement ou la location des liaisons intercontinentales qu’il utilise.

Laisser un commentaire