Accueil » Actualités » Orange sera le maître d’oeuvre de la station d’atterrissage du câble Google de fibre optique, Dunant

Orange va préparer l'arrivée de Dunant !

Il y a peu, on apprenait que Google allait financer à 100 % la construction d’un câble sous-marin en fibre optique entre les États-Unis et l’Europe. Peu d’informations avaient alors été fournies par le géant américain sur ce projet, hormis sa date de fin prévue (2020) ainsi qu’un schéma sommaire montrant les points de départ et d’arrivée de ce futur « pont » numérique transatlantique à très haut débit.

Il apparaissait ainsi que l’infrastructure, baptisée Dunant, prendrait départ de la côte sud-est des États-Unis, à Virginia Beach, et aurait comme point de chute le sud de la Bretagne, où baigne déjà le célèbre câble transatlantique Apollo.

Si le lieu exact de connexion demeure inconnu, néanmoins on sait désormais qui sera le maître d’œuvre de la station d’atterrissage sur les côtes françaises. Ce sera Orange !

Deux câbles éthernet sortent du sol sur une plage devant la mer

Une capacité supplémentaire de 60 Tbit/s

L’information a été révélée par l’opérateur lui-même. Ainsi, Google a choisi Orange pour réaliser les terminaisons de son câble transatlantique. Et outre la construction de la station d’atterrissage, l’opérateur historique aura également à charge son exploitation, ainsi que la mise en œuvre des liaisons terrestres sur le territoire français. Il s’agit là donc d’un important partenariat dont Orange tirera grand profit, sur plusieurs aspects.

En effet, dans un article daté du 18 octobre dernier sur le sujet, le site d’informations numérique 01net.com parle d’une « capacité supplémentaire de 60 Tbit/s fournie par ce câble ». Un gain conséquent en bande passante pour le réseau national de distribution de l’opérateur.

Par ailleurs, ce nouveau lien optique sur lequel Orange aura un accès de choix, augmentera les capacités d’échanges et les perspectives de services numériques entre les États-Unis et l’Europe.

Déploiement d’un câble sous-marin avec Google, une première pour Orange

Avec ce projet de câble sous-marin entre le vieux continent et l’Amérique du Nord, Google va entrer dans l’histoire comme étant le premier acteur non télécoms à détenir entièrement un câble transatlantique.

Jusqu’alors, la firme américaine avait plutôt participé au financement de 12 autres projets du même genre et louait l’utilisation de câbles sous-marin. Ce déploiement, qui sera le premier du genre depuis 15 ans, lui permettra donc d’accroître sensiblement la puissance de son réseau mondial. À noter que Google est engagé dans trois autres projets de déploiement de câble fibre optique dont un (entre la Californie et le Chili) qu’il finance entièrement.

De son côté, Orange s’offre ainsi également une nouvelle branche dans son réseau international qui compte déjà plus de 40 câbles sous-marins en exploitation à travers le monde. Ceci dit, ce partenariat avec Google constitue tout de même un évènement dans son histoire. En effet, c’est la première fois que l’opérateur collabore avec un acteur non télécoms sur un projet de câble sous-marin. La preuve du poids des grands acteurs du web et de leurs ambitions croissantes.

Laisser un commentaire