Accueil » Actualités » TDF Maine-et-Loire

TDF en charge du déploiement de la fibre en Maine-et-Loire

Bonne nouvelle pour les zones peu denses de Maine-et-Loire ! Le délégataire pour le déploiement de la fibre optique dans le département a été choisi, et ce sera TDF, avec une date avancée de la fin du déploiement à 2022.

Près de 220 000 prises FTTH à installer en 4 ans

Nouvelle étape de franchie dans le programme de déploiement de la fibre en Maine-et-Loire avec la désignation de TDF comme opérateur chargé du déploiement et de l’exploitation du réseau d’initiative publique. Un choix définitif opéré par le conseil départemental, au terme d’un appel à candidatures qui a vu trois autres opérateurs se porter candidats.

TDF déploiera donc le RIP FTTH du département d’ici à 2022 et en assurera l’exploitation ainsi que la commercialisation sur 25 ans. La signature officielle du contrat interviendra en mars prochain. En attendant, un plan d’exécution du projet a déjà été établi par le syndicat mixte Anjou Numérique, porteur du projet.

La première étape prévoit le déploiement de 220 000 prises FTTH d’ici à 2022. Les travaux débuteront dès le second semestre de cette année. Ils couvriront l’ensemble du département à l’exception des agglomérations d’Angers, Saumur et Cholet où Orange aménage son réseau sur fonds propres, ainsi que des villes à statut particulier de Solaire-et-Bourg, Ecuillé, Pruillé et Ingrandes.

Parallèlement, la phase de commercialisation s’ouvrira normalement, début 2019, à la livraison des premières prises. Une étape que TDF a déjà anticipée en signant à l’automne dernier un contrat-cadre national de commercialisation d’offres THD Bouygues Telecom sur tous ses réseaux.

TDF, nouvel acteur des réseaux d’initiative publique

TDF (ex TéléDiffusion de France) est un acteur historique du paysage numérique et audiovisuel français. Diffuseur TV et radio, opérateur télécoms, TDF s’est également lancé dans la fibre optique en qualité d’opérateur de réseau. Un pôle de son activité que le groupe entend développer en déployant massivement son réseau FTTH en zones peu denses. À terme, il espère se constituer un parc d’un million de prises optique d’ici fin 2018.

Un objectif ambitieux et coûteux (un milliard d’euros d’investissements) que TDF s’attèle à réaliser en répondant aux offres de DSP lancées par les collectivités locales dans le cadre des réseaux d’initiative publique.

L’opérateur a ainsi déjà remporté plusieurs contrats, notamment ceux des RIP d’Indre-et-Loire (180 000 prises), Loir-et-Cher (126 000 prises), du Val d’Oise (85 000 prises) et récemment, celui du Maine-et-Loire dans lequel il investira 287 millions d’euros en complément des 36,5 millions d’euros décaissés par l’État et les collectivités.

Laisser un commentaire