Accueil » Actualités » Observatoire ARCEP T3 2017

Observatoire ARCEP au 3ème trimestre : 2,9 millions d’abonnés FTTH

Chaque trimestre, l’ARCEP publie un observatoire des marchés de communications électroniques. Le 11 janvier 2018, l’autorité de régulation a donc partagé le bilan du 3ème trimestre de 2017. Principale conclusion de l’observatoire : une augmentation des abonnements très haut débit et de la consommation des données mobiles, alors que les opérateurs ont vu leurs revenus baisser.

38% des logements éligibles au très haut débit fixe à la fin du 3ème trimestre

L’un des points majeurs relevé dans l’observatoire de l’ARCEP est que les abonnés consomment plus de données mobiles que le trimestre précédent. Autre point important : l’accès internet très haut débit remplace progressivement le haut débit, représentant désormais plus d’un abonnement sur 5.

Au total, l’ARCEP décompte 6,5 millions d’abonnements THD au 3ème trimestre 2017, dont 2,9 millions FTTH (fibre optique jusqu’à l’abonné), soit une augmentation de 990 000 prises fibre sur l’année.

Source : arcep.fr

A la fin du 3ème trimestre, 38% des logements étaient éligibles au très haut débit en France.

Les études constatent également une hausse du nombre de cartes SIM actives, dont plus de la moitié sont rattachées à la 4G.

Ces résultats sont dus à l’augmentation de la couverture 4G sur le territoire français et au fait que les consommateurs se procurent majoritairement des smartphones compatibles avec cette technologie. Au troisième trimestre 2017, on dénombre 38,9 millions de personnes utilisant la 4G.

L’envoi de SMS a baissé, bien que 44,9 milliards aient tout de même été envoyés. La moyenne des SMS émis par abonnés a également diminué et est désormais de 213, alors qu’elle était stable depuis 2012. En effet, grâce à la 4G, les consommateurs peuvent désormais envoyer des messages en ligne, notamment via les messageries des réseaux sociaux, ce qui explique la diminution du nombre de SMS.

En revanche, les Français passent plus d’appels voix ; l’augmentation est de 1,2%.

Enfin, avec la fin des frais d’itinérance en Europe, les clients consomment de plus en plus depuis les pays étrangers (+42,6% de volume de minutes et +32,9% de SMS envoyés comparé à N-1).

Les opérateurs subissent une baisse des revenus

Parallèlement, l’ARCEP constate que les revenus semestriels des opérateurs ont baissé, alors même qu’ils avaient connu une croissance durant 3 semestres. Ils chutent de 1,2% comparé à N-1. Désormais, hors revenus annexes, le revenu des opérateurs atteint 8,1 milliards d’euros pour les services de communication électroniques. Cette diminution est due à la baisse des tarifs des forfaits provoquée par la guerre des prix que se livrent les opérateurs.

Cependant, les revenus annexes présentent une amélioration de 3,2% comparé au troisième semestre de 2016. Ce secteur permet donc de relever le chiffre d’affaire total des opérateurs à la fin de l’année 2017.

Laisser un commentaire