Accueil » L’ADSL concurrence la fibre optique avec des prix attractifs

En France, l’ADSL tient encore la dragée haute à la fibre optique

L’adoption généralisée de la fibre optique, par les foyers français, ne se fera pas dans l’immédiat. En effet, l’ADSL continue à intéresser les consommateurs, toujours à la recherche de tarifs réduits. C’est justement ce que propose la majorité, voire la totalité des fournisseurs de services internet sur cette technologie. Chez Orange, l’ADSL se vend désormais à partir de 9,99 euros. D’autres, comme Free, on suivit dans la foulée. L’opérateur low cost a notamment lancé une offre à 8 euros, pour un service valant plus du double. SFR de son côté, a emboîté le pas de ses concurrents, avec un tarif promotionnel valable « à vie ».

Une main de femme branche un câble informatique

Quelles conséquences pour le secteur ?

L’État a conclu avec ses partenaires de généraliser l’utilisation de la fibre aux 12 millions de foyers français. Le projet global de passage à la fibre optique porte sur une enveloppe de 30 milliards d’euros. Toutefois, le retour observé vers l’ADSL a tendance à retarder le passage à la fibre optique. Pour l’instant, seul 4 millions de ménages possèdent la fibre. Soit un tiers de l’objectif à atteindre !

Au vu des enjeux, pour l’État et les FAI, on comprend aisément qu’une telle situation soit inconvenante. L’ambition des pouvoirs publics étant de moderniser, à l’échelle du territoire français, l’accès aux services internet. Un objectif qui, selon toute vraisemblance, se heurte aux intérêts financiers des opérateurs, acteurs premiers de la transition vers la fibre optique.

Orange leader de la fibre ?

Le Plan France Très Haut Débit, démarré en 2013 est l’instrument principal permettant de couvrir l’ensemble des ménages, à l’horizon 2022, en fibre. Dans ce sillage, Orange a massivement investi, en détenant 10 millions des prises de fibre optique, sur les 11 millions installées à ce stade du déploiement.
Toutefois, l’entreprise est confrontée à l’impérieuse nécessité de continuer à réaliser des résultats positifs. Ce qui pourrait expliquer sa stratégie offensive sur l’ADSL.

Solutions et perspectives à la « crise » de la fibre

Selon Alain Weil, président de SFR, la tendance devrait conduire à une « stabilisation des prix à la hausse ». En effet, les marges réalisées par les différents fournisseurs ne seraient pas assez importantes pour entretenir ce climat concurrentiel.
En outre, le regroupement potentiel des opérateurs (Bouygues-SFR, Orange-Free) devrait contribuer à calmer les ardeurs et les appétits de chacun.

Laisser un commentaire