Free et Bouygues Telecom montent au créneau contre Orange

Free et Bouygues Telecom ont adressé en début de semaine une lettre au nouveau gouvernement ainsi qu’à l’ARCEP avec deux revendications principales : une régulation du réseau fibre d’Orange et une meilleure répartition des déploiements dans les zones moins denses.

Bouygues Telecom et Free appellent à une meilleure régulation des réseaux FTTH Orange

Free et Bouygues Telecom passent à l’offensive dans le secteur de la fibre optique, avec en point de mire l’opérateur historique. Dans une lettre ouverte adressée au premier ministre et au président de l’ARCEP, les deux opérateurs dénoncent les avantages et la position dominante d’Orange sur le marché.

Ils appellent à plus de régulation et à des déploiements mieux répartis entre les différents opérateurs.

Dans la ligne de mire des deux opérateurs, le fait qu’Orange se soit réservé l’usage de ses fourreaux enterrés déjà existants pour déployer son réseau FTTH. Soit plus de 350 000 km de réseau souterrain déjà existant, principalement situés dans les grandes villes.

Autre sujet de discorde : le déploiement du très haut débit dans les villes de taille moyenne, attribué à 90% à Orange et à 10% à SFR. Ce dernier milite d’ailleurs depuis plusieurs années pour une nouvelle répartition plus équilibrée de ces zones, qui représentent un potentiel de plus de 10 millions de prises FTTH.

Bouygues Telecom et Free ont eux-aussi fait part au sein de cette lettre au gouvernement et à l’ARCEP de leur désir de participer au raccordement de ces zones.

Orange irrité par ces accusations

Du côté d’Orange on s’agace. « C’est la lettre de gens qui n’ont pas investi et se trouvent aujourd’hui en retard. C’est l’expression d’une frustration, pas d’une envie. » assène le DG de l’opérateur, Pierre Louette.

Selon l’opérateur, il s’agit de lobbying envers l’ARCEP pour forcer le régulateur à prendre des sanctions contre Orange. Des mesures avaient pourtant été annoncées en début d’année (au moins dans le secteur de la fibre pro), tout en reconnaissant les efforts d’investissements de l’opérateur…

La réponse de l’ARCEP devrait intervenir dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire