En Mayenne (RIP), le choix entre la fibre Free ou Orange

Pour la première fois, les abonnés d’un réseau d’initiative publique devraient avoir le choix dès son lancement entre les offres de deux opérateurs nationaux. Zoom sur le RIP de Mayenne et le partenariat d’Orange et Free.

Orange déploiera la fibre en Mayenne, et les offre Free disponibles dès le début

Le lancement officiel du déploiement du réseau fibre optique en Mayenne a eu lieu ce jeudi 9 novembre à l’Hôtel du département. Pour l’occasion, Stéphane Richard, président d’Orange et Xavier Niel, président du groupe Iliade, étaient tous deux présents. Des présences qui s’expliquent par le fait que ces deux opérateurs nationaux joueront les premiers rôles sur le futur RIP du département.

Si c’est bien Orange qui a remporté l’appel d’offres pour la DSP du réseau d’initiative publique et déploiera donc le réseau départemental, deux offres commerciales seront disponibles dès le lancement : les offres FTTH Orange et la fibre Free.

C’était d’ailleurs un des points forts de la candidature de l’opérateur, proposant pour la première fois un partenariat sur le volet de la commercialisation.

En effet, le département souhaitait dès le départ mettre en concurrence l’opérateur installateur afin d’éviter toute situation de monopole et garantir une offre diversifiée et compétitive aux habitants. Ces derniers pourront donc, une fois éligibles, choisir entre les abonnements FTTH Orange ou Free grâce à l’accord entre les deux FAI.

Une nouvelle dynamique pour le déploiement des RIP ?

En s’accordant de la sorte, Orange et Free poursuivent eux des desseins bien différents. S’associer au FAI low cost permet à l’opérateur historique de remporter un RIP supplémentaire et de renforcer sa position sur ce marché. Quant à Free, c’est l’occasion d’étendre ses zones d’éligibilité FTTH sur le territoire.

Ce partenariat constitue également un message d’unité adressé à SFR qui menace de raccorder seul toute la France en fibre optique.

Précisons que le RIP de Mayenne devrait être achevé d’ici quatre ans, soit en 2021. Le projet porte sur 110.000 prises pour un investissement total de 141,5 millions d’euros répartis entre le département (28,9 millions d’euros) et le groupe Orange (112,6 millions d’euros).

Laisser un commentaire