Accueil » Déblocage fonds alternatives THD

Le gouvernement débloque des fonds pour des alternatives à la fibre

Le gouvernement met à disposition une enveloppe de 100 millions d’euros pour favoriser l’accès au très haut débit via des technologies alternatives des foyers les plus isolés géographiquement.

100 millions d’euros pour les plus isolés, 150€ par foyer

Il y a quelques semaines se tenait à Cahors la conférence des territoires, en présence du premier ministre. L’occasion pour Édouard Philippe de dévoiler la feuille de route du gouvernement en matière d’internet fixe. Objectif de ce plan : garantir à tous les Français un “bon haut débit” internet d’ici 2020 et le très haut débit (au moins 30 Mb/s) en 2022. Des mesures précises ont donc été annoncées en ce sens par le premier ministre.

L’une des plus importantes a été la mise en place d’un nouveau guichet “Cohésion numérique” doté d’une enveloppe de 100 millions d’euros. Celle-ci permettra de financer, à hauteur de 150 euros par foyer, l’équipement en box, antenne ou parabole des 1,5 millions de foyers français situés dans les zones très isolées non raccordées à la fibre optique (test d’éligibilité disponible ici).

Ces derniers pourront bénéficier du très haut débit via des technologies alternatives comme la 4G fixe, l’internet par satellite, les boucles radio, etc.

Favoriser un mix technologique dans les zones les plus rurales

En créant ce guichet, le gouvernement prend le pari du mix technologique. Un choix assumé, synonyme de pragmatisme pour accélérer le déploiement du très haut débit en France. En effet, selon une étude de l’IDATE publiée au premier trimestre 2017, 54% des foyers et entreprises sont éligibles au très haut débit (au moins 30 Mb/s) mais uniquement 28% à la fibre optique (FTTH).

Le gouvernement souhaite ainsi proposer une solution transitoire pour amener au plus vite le très haut débit dans les zones les moins favorisées en termes de débit internet.

Et l’une des technologies alternatives en vogue actuellement est la 4G fixe proposée déjà par certains opérateurs à travers des box 4G (par exemple Bouygues Telecom).

Limite de cette solution : des débits pratiques souvent inférieurs à 30 Mb/s et des contraintes de mise en œuvre (bonne couverture mobile). La boucle locale radio TD/LTE pourrait être une meilleure alternative, en plus du satellite comme complément pour les zones où la 4G ne pourra pas être déployée d’ici 2022.

Laisser un commentaire