Accueil » 7 recommandations FIRIP

THD : la FIRIP adresse 7 recommandations au gouvernement

Acteur de poids du secteur du très haut débit en France, la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP) vient d’adresser 7 propositions au gouvernement, en guise de contribution pour l’atteinte des objectifs de déploiement du THD en France.

Asseoir et garantir les objectifs du Plan France THD

La publication des 7 recommandations de la FIRIP intervient à quelques jours de l’annonce d’un nouveau canevas gouvernemental pour l’aménagement numérique du territoire. Une action qui s’inscrit dans le cadre de la démarche collaborative et participative menée par l’organisation afin d’aider le gouvernement à équilibrer et accélérer le déploiement du très haut débit en France.

Coordonné jusqu’à début 2017, le déploiement de la fibre optique est en effet sujet depuis le début de l’été à quelques remous. Des turbulences occasionnées par la décision surprise d’Altice SFR de fibrer l’ensemble du territoire (zones AMII et d’initiative publique incluses) d’ici 2025, sur ses fonds propres, .

Une démarche d’isolement qui pourrait remettre en cause les objectifs primaires du Plan France THD et retarder le développement des territoires. D’où la nécessité exprimée par la FIRIP de sécuriser et compléter le cadre d’aménagement, pour atteindre l’objectif intermédiaire d’un déploiement du Bon Haut Débit d’ici 2020 et 100 % de THD en 2022.

7 propositions pour un déploiement sécurisé et viable des RIP

Concrètement, la FIRIP prône la mise en œuvre des principes des RIP et recommande d’étendre l’expérience du modèle neutre, ouvert et activé, à tout le territoire. Un modèle déjà éprouvé en termes de prévisibilité et d’efficacité, qui permettrait de soutenir les efforts de développement des collectivités.

En ce sens, elle prescrit donc :

  1. De s’abstenir de dupliquer les infrastructures pour des raisons d’efficacité, protéger les investissements publics engagés et accélérer le déploiement.
  2. De contraindre les opérateurs à prendre des engagements précis sur leurs intentions de déploiement, vérifiables par un observatoire de suivi, et dont le respect sera garanti par la mise en place d’un cadre de sanction en cas de manquement.
  3. Compléter le cahier des charges du Plan France THD avec le déploiement des technologies alternatives pour effacer la fracture numérique touchant les 15 % de logements les plus ruraux et atteindre l’objectif intermédiaire de 2020
  4. Faciliter l’accès aux moyens nécessaires à l’accélération du calendrier de déploiement avant fin 2017
  5. Mettre en valeur le modèle de réseaux neutre, ouvert et activé
  6. Soutenir financièrement le déploiement des réseaux en fibre optique sur le long terme par des aides financières ad hoc aux territoires ne pouvant atteindre l’objectif du Plan France THD, l’inscription au budget des 250 M€ manquants pour boucler le financement des 3,3 milliards du Plan France THD et l’instauration d’une taxe progressive sur le réseau cuivre.
  7. Encourager et financer la création de cycles et parcours de formation pour la filière fibre afin que la disponibilité de profils adéquats ne soit pas un facteur limitant.

Vous pouvez retrouver plus détails sur les recommandations de la FIRIP ici. On attend donc la réponse du gouvernement dans les prochaines semaines, qui devrait permettre de confirmer ou d’infirmer ces inflexions.

Laisser un commentaire