Débit, fiabilité : quelles sont les performances de la fibre optique ?


Les performances de la fibre optique sont vantées par tous. Mais si la fibre optique reste bien plus rapide que l'ADSL. Toutes les offres appelées « fibre » par les opérateurs ne se valent pas et n'offrent pas la même vitesse de connexion.

Adieu l'ADSL, bonjour la fibre optique ! La fibre optique est présentée par les fournisseurs d'accès à Internet comme la connexion la plus rapide qu'il soit. Mais qu'est-ce que la fibre exactement ? La fibre optique désigne une connexion en fibre de verre ou de plastique, alors que le réseau ADSL qui utilise du cuivre. L'emploi de cette matière permet aux données (les sites web, la télévision par Internet...) de voyager beaucoup plus vite.

Pour bien comprendre les performances d'un réseau en fibre optique, il faut se pencher sur son débit. Le débit est la vitesse des données circulant sur Internet et se mesure en mégabits par seconde, soit la taille exacte des données que vous pouvez recevoir ou envoyer en 1 seconde. Plus le débit est élevé, plus vous recevez ou envoyez de données (images, vidéos...) dans le même laps de temps. On distingue le débit descendant, qui est le débit de données allant vers vous (regarder la télévision par Internet, lire une vidéo....) et le débit montant, le débit de données partant de chez vous (envoyer une pièce jointe par mail, poster une vidéo sur Facebook...). Généralement, le débit indiqué par les opérateurs dans leurs publicités est le débit descendant. Mais ils sont obligés d'indiquer également le débit montant.

Un débit 50 fois plus rapide avec la fibre

Avec l'ADSL2+, une technologie plus avancée que l'ADSL, le débit descendant peut atteindre 20 mégabits par seconde. Avec la fibre, les opérateurs promettent des offres avec un débit allant jusque 1 gigabit par seconde soit 50 fois supérieur. Les différences de performances entre l'ADSL et la fibre n'ont donc rien à voir. D'autres offres de fibre, moins onéreuses, promettent des débits descendants allant jusque 100 mégabits par seconde, ce qui reste toujours aussi performant. De plus, il n'est pas nécessaire de se trouver près d'un central téléphonique pour avoir un débit important contrairement à une connexion ADSL.

Les différences de performances entre l'ADSL et la fibre sont donc évidentes. Et les usages de la fibre sont multiples. Vous pourrez téléchargez beaucoup plus rapidement de la musique, ne plus attendre qu'une page web se charge, poster plus vite des images ou des vidéos sur les réseaux sociaux, envoyer plus des pièces lourdes par mail...

Selon l'Arcep, avec une connexion en ligne longue (c'est-à-dire éloignée de 3 à 4,5 km d'un central téléphonique), le temps de chargement moyen d'une page web va de 4 à 5 secondes. Avec une connexion en fibre avec un débit de 1 gigabit par seconde, ce temps de chargement va de moins 1 seconde et demie à 2 secondes.

Le streaming, plus rapide avec la fibre ?

La fiabilité de la fibre pour le streaming est moins évidente. Le streaming est la technologie utilisée lorsque vous regardez une vidéo sur Youtube ou Netflix. Selon l'Arcep, la fibre, avec un débit de 1 giga par seconde, est la plus rapide concernant le temps de négociation, c'est-à-dire le temps que met la vidéo à démarrer après avoir cliqué sur le bouton Play. Ce délai est d'1 seconde en moyenne pour la fibre contre 2 pour une connexion ADSL2+. En revanche, au niveau des ruptures et de leurs durées (quand la vidéo « rame »), les deux types de connexion sont équivalentes.

De plus, il faut distinguer deux types d'offres en fibre. Tout d'abord, l'offre dite FTTH pour Fiber To The Home ou « fibre jusqu'à la maison » en anglais. Dans cette offre, la connexion est entièrement en fibre de la rue, jusqu'à votre domicile.

Il existe également les offres mixtes fibre/cuivre. Ce sont des offres qui démarrent avec de la fibre et finissent avec du cuivre jusqu'au domicile de l'abonné en utilisant les réseaux de la télévision par câble. Une des ces offres s'appelle FTTB pour Fiber To The Building ou « fibre jusqu'au bâtiment » en anglais. Dans cette offre, la fibre s'arrête en bas de votre immeuble pour continuer avec du cuivre. On parle aussi d'offre FTTLa pour Fiber To The Last Amplifier « fibre jusqu'au dernier amplificateur » en anglais, avec une connexion qui commence avec de la fibre qui va jusqu'à l'équipement technique le plus proche de votre domicile pour continuer aussi avec du cuivre. Une connexion en FTTB/FTTLa peut être plus lente qu'une offre en FTTH surtout pour le débit montant. Ce qui peut entraîner des performances moindres si vous avez l'habitude d'envoyer des fichiers lourds (photos, vidéos...) par mail ou sur les réseaux sociaux.

Avant de signer un contrat avec un opérateur (appelé aussi fournisseur d'accès à Internet), celui-ci doit vous informer à quel type d'offre en fibre vous avez souscrit. Il doit aussi vous donner une estimation des débits descendant et montant que votre connexion pourra atteindre.

De plus, il faut noter que la rapidité d'une connexion ne dépend pas que du type de connexion. Vous devez aussi veiller à avoir un navigateur web performant. Le navigateur web est le service qui vous permet d'accéder au web comme Google Chrome ou Microsoft Edge. Bien évidemment, l'état de votre matériel compte aussi notamment la puissance de votre ordinateur. Sans oublier la fiabilité des services Internet que vous utilisez (un site web, une plateforme de vidéos...).

La fibre offre donc plusieurs avantages par rapport à l'ADSL avec une vitesse de connexion bien plus rapide. Cependant, il faut distinguer les différents types de fibre et ne pas miser que sur le réseau pour surfer plus vite.

   
    Cet article vous a-t-il été utile ?
Mis à jour le