Accueil » Actualités » Les trois étapes du déploiement de la fibre en Bretagne

Les trois phases du déploiement de la fibre optique en Bretagne

En Bretagne, comme dans la majorité des régions françaises, investissements privés et publics se complètent pour équiper le territoire en fibre optique.

Si les principaux pôles urbains sont aujourd’hui raccordés par des opérateurs, le reste du territoire fait l’objet d’une initiative publique baptisée « Bretagne Très haut débit ». Un projet qui vise à déployer un réseau fibre FTTH couvrant toutes les petites villes et campagnes de la région à l’horizon 2030. Ce qui représente 1,2 million de prises (60 % de la population bretonne), réparties sur 90 % du territoire de la région.

Compte tenu de l’ampleur de la tâche à réaliser, le projet, porté par le syndicat mixte Mégalis Bretagne, a été découpé en trois grandes phases. Il a ainsi été initialement retenu :

  • Phase 1, tranche 1 (40 000 prises) : 2014 – 2016
  • Phase 1, tranche 2 (200 000 prises) : 2016 – 2018
  • Phase 2 (400 000 prises) : 2019 – 2023
  • Phase 3 (600 000 prises) : 2024 – 2030

Un phare sur la côte du Finistère, en Bretagne

Où en sont les travaux ?

Sur le terrain, le déploiement de la fibre optique a effectivement démarré. Toutefois, le démarrage de la première phase a pris du retard, les premiers travaux n’ayant commencé qu’en 2015. Soit un an de décalage, période pendant laquelle des opérations de montée de débit ont été réalisées pour plus de 50 000 logements de la région.

Aujourd’hui, la phase 1 se poursuit toujours et devrait être achevée courant 2019. Ce qui n’aura vraisemblablement pas d’incidence sur le calendrier de la phase 2 qui est toujours prévue pour se dérouler entre 2019 et 2023.

D’ailleurs, les zones concernées par cette étape ont été officiellement délimitées le 16 mars 2018. Reste à choisir l’entreprise qui réalisera les travaux. Un Appel à Manifestation d’Engagements Locaux (AMEL) a été lancé auprès des opérateurs privés, le prestataire devrait être connu en mai 2019.

Achever le déploiement avant 2030

Quant à la dernière étape du projet, elle devrait également être décalée. C’est ce qu’à laisser savoir la vice-présidente de la région chargée de l’aménagement territorial, Laurence Fortin, cité par l’éditorial Le Télégramme, en déclarant : « Nous allons la lancer dès 2022, avant la fin de la deuxième et la faire au plus vite ». Une déclaration qui laisse donc supposer que le déploiement pourrait être terminé avant l’échéance initiale de 2030.

À noter que le raccordement d’une partie (5 %) des sites publics et entreprises du territoire, prévus initialement en phase 2, sera reporté à la dernière étape. Ceci en raison de leur position géographique, trop éloignée du central téléphonique le plus proche. En attendant, ces sites pourraient bénéficier d’opérations de montée en débit.

Laisser un commentaire