Accueil » Covage RIP Hérault

La DSP du réseau d’initiative publique de l’Hérault attribuée à Covage

Le 15 janvier 2018, les élus du département de l’Hérault étaient réunis pour choisir le délégataire qui déploiera la fibre optique sur le territoire. La DSP a été attribuée à Covage, qui aura pour mission de déployer et d’exploiter le réseau THD dans le département d’ici 2022.

384 millions d’euros pour déployer la fibre dans l’Hérault

Les élus du département ont sélectionné l’opérateur d’infrastructures Covage pour déployer la fibre optique dans l’Hérault. La société est spécialisée dans la conception, le déploiement et l’exploitation de réseaux THD. D’ici 2022, tous les Héraultais devraient bénéficier d’un accès FTTH, même ceux dont le logement est situé dans des zones plus rurales. De fait, le département va même plus loin que son projet initial de raccorder 93% des logements, comme l’annonçait le SDTAN en 2015.

Source : herault.fr

La signature de la convention entre le département et Covage aura lieu le 5 février 2018.

Le coût total du chantier s’élève à 384 millions d’euros : le département s’engage a fournir 18,7 millions d’euros, la région apporte 6,1 millions d’euros, l’État 8,7 millions d’euros et l’Europe 8 millions d’euros au maximum. Au total, la participation publique s’élève donc à 33,5 millions d’euros. Le dossier a été validé à l’unanimité par les élus.

Objectif 100% FTTH pour l’Hérault d’ici 2022

Ces travaux s’opéreront dans 286 communes, ce qui représente un total de 255 000 prises. Courant 2018, 15 000 prises devraient déjà être déployées, puis ce nombre s’élèvera à 60 000 prises par an à partir de 2019. Un calendrier officiel sera publié en mai prochain sur la plateforme Hérault Numérique, afin que les habitants puissent suivre l’avancé des travaux.

Le réseau Covage sera ouvert à l’ensemble des fournisseurs d’accès à internet qui souhaitent y commercialiser leurs offres fibre (opérateurs nationaux et opérateurs alternatifs). Les Héraultais pourront ainsi choisir leur propres FAI et profiter d’un débit minimum de 100 Mb/s.

Autre chantier en cours dans le département : le déploiement du très haut débit dans les zones AMII. A ce titre, Orange est chargé d’installer son réseau FTTH dans 57 communes. Pour s’assurer que l’opérateur historique respecte ses intentions de déploiement, une convention devrait également être signée avec le département.

Laisser un commentaire