Accueil » Actualités » La région de Bordeaux veut recruter des pros de la fibre

Journée d’échanges sur les opportunités dans le secteur de la fibre

Spécialistes de la fibre optique, il y a du travail pour vous en Nouvelle-Aquitaine. Résolument engagée dans la transition numérique, la région cherche aujourd’hui à se doter des moyens humains nécessaires pour réaliser l’une de ses principales ambitions : être la première région de France à disposer du Très haut débit sur l’intégralité de son territoire. Problème, la main-d’œuvre qualifiée manque sur le marché.

Une situation à laquelle la Nouvelle-Aquitaine souhaite remédier en promouvant les formations préparant aux métiers de la fibre. Et c’est dans cette optique qu’elle a récemment organisé à Bordeaux, le jeudi 25 octobre dernier, une journée d’informations à l’intention des professionnels du secteur ainsi que des personnes souhaitant se reconvertir et des apprenants susceptibles d’être intéressés par les métiers de la fibre.

Des techniciens travaillent dans une usine

Attirer et orienter les candidats vers des formations qualifiantes

L’évènement s’est tenu en présence d’Alain Rousset, Président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Étienne Dugas, Président d’Infranum (ex-Firip). Au programme, des échanges avec les participants sur les formations, métiers et entreprises actives dans le secteur de la fibre optique. Cela a été l’occasion également pour les autorités de vendre la région comme une « terre d’emplois », notamment en exposant aux participants les gros besoins actuels du territoire en matière de main d’œuvre dans le domaine de la fibre.

Car le chantier est vaste. L’offre est très forte et variée. Technicien poseur, responsable bureau d’études, technicien d’intervention, dessinateur-projeteur, commerciaux télécoms… le spectre des qualifications recherchées est large et englobe toute la chaîne de conception d’un réseau fibre optique. D’où l’autre objectif de cette journée, celui d’intéresser et d’orienter rapidement les potentiels candidats (lycéens, futurs étudiants, demandeurs d’emploi, personnes en reconversion…) vers des formations spécifiques et adaptées.

3000 emplois créés en 5 ans

Sur le terrain, le déploiement de la fibre optique a déjà démarré. Et l’initiative est essentiellement du côté des opérateurs privés, pour le moment. On retrouve ainsi déjà la fibre dans plusieurs grands centres urbains comme Bordeaux, Pau, La Rochelle, Limoges…

Ceci dit, la frange de territoire raccordée par les FAI privés ne sera que de 9 % pour moins de 38 % de la population. De fait, les autorités régionales ont lancé récemment un gros projet de RIP FTTH (Réseau d’initiative publique) pour compléter et desservir l’ensemble des secteurs non concernés par le déploiement privé.

Un projet à 1,2 milliard d’euros (229 millions d’euros apportés par la région) pour installer 1,5 million de prises fibre optique en FTTH, et qui mobilisera 3 000 emplois en 5 ans. Des chiffres révélateurs de l’envergure du chantier et de l’opportunité qu’il représente.

Laisser un commentaire