Déploiement du très haut débit : le Sénat sollicite l’avis de l’ARCEP

Quel avenir, quels moyens et quels objectifs viables pour le Plan France THD ? Suite aux derniers rebondissements dans le secteur, le Sénat a décidé de saisir l’ARCEP afin que l’autorité de régulation émette son avis après les déclarations des opérateurs et du gouvernement ces dernières semaines.

Plan France THD : quelles nouvelles échéances, quelles ambitions et quelles technologies ?

Depuis plusieurs semaines, les déclarations se multiplient entre les différents acteurs du Plan France THD. Difficile du coup de faire le tri entre déclarations d’intentions et projets réalistes. L’ordre établi au sein du Plan France THD semble avoir du plomb dans l’aile.

Le Sénat vient du coup de solliciter l’ARCEP afin que l’autorité de régulation donne son avis sur les évolutions récentes du secteur.

Le premier point sur lequel le Sénat souhaite obtenir un avis de l’ARCEP concerne les récentes déclarations présidentielles, évoquant l’utilisation de la 4G préférée à la fibre dans certaines zones pour apporter le très haut débit à tous les français.

Demeurent par contre de nombreuses incertitudes suite à ces déclarations, notamment au niveau des délais, des moyens et des conséquences sur le déploiement de la fibre optique à long terme.

Plan “Fibrer la France” de SFR : quelles incidences sur le marché ?

Ensuite, le Sénat vise les déclarations récentes de SFR et demande à l’ARCEP de confirmer la faisabilité du Plan “Fibrer la France” que vient de lancer l’opérateur, ainsi que son coût et les conséquences sur les orientations des RIP.

Une demande qui fait écho aux nombreux avis des professionnels du secteur, dont par exemple l’AVICCA qui titrait le mois dernier “Altice/SFR se lance dans la fiction“.

Les annonces de l’opérateur pourraient en tout cas décourager les projets de certaines collectivités publiques : pourquoi en effet créer un réseau sur fonds publics alors qu’un opérateur proposer de le faire sur ses fonds propres ?

Enfin, le dernier point concerne la concurrence entre les différents opérateurs qui s’ensuivrait si ces deux orientations se confirmaient.

Le Sénat demande donc à l’ARCEP de se positionner sur ces problématiques d’ici la rentrée et rendez vous est donc pris dans quelques semaines pour … une mise à plat du Plan France THD ?

Laisser un commentaire