Fibre Free, Numericable-SFR, Orange ou Bouygues, et test fibre optique

Les PME et TPE peinent à passer à la fibre optique

L’ARCEP vient de publier ses résultats définitifs de l’observatoire des marchés des communications électronique en 2015 pour les entreprises. Le raccordement des professionnels à la fibre optique apparait paradoxalement en retrait par rapport au grand public.

Le très haut débit plus répandu dans les foyers… que dans les entreprises

De par leur visibilité, les campagnes de communication mettant en avant les offres fibre grand public sont légions depuis plusieurs mois, qu’elles mettent en avant sur la qualité du service ou encore les prix.

Mais les enjeux du très haut débit sont également vitaux pour les entreprises (cf. vidéos de la Mission France THD). Et sur ce marché, le passage au THD ne suit pas exactement la même dynamique qu’un niveau des particuliers.

L’ARCEP vient de dresser un bilan des usages haut et très haut débit (mobiles et fixes) des entreprises via son dernier rapport (qui concerne l’année 2015).

Source: Observatoire ARCEP 2015 (publié en décembre 2016)

Parmi les principaux enseignements, on y note de manière globale un raccordement au très haut débit plus faible en proportion du côté des pros : plus de deux fois moins d’entreprises sont raccordées à la fibre que les particuliers. En effet, seuls 7% des entreprises étaient raccordées au très haut débit fin 2015 contre 16% des particuliers.

Un chiffre qui reflète par contre une réalité disparate selon la taille des entreprises : les plus grands comptes sont en général très bien raccordés au très haut débit, à l’inverse des TPE et PME qui semblent à la traine sur ces solutions.

Des offres fibre trop chères pour les professionnels ?

Comment expliquer le faible engouement des plus petites entreprises ? L’enjeu principal ne semble pas, à l’inverse des particuliers, résider au niveau du taux de couverture car les professionnels d’une meilleure couverture au très haut débit.

L’enjeu principal semble demeurer la barrière tarifaire : alors que les offres FTTH à destination des particuliers sont parfois moins chères que l’ADSL (au moins la première année), le tarif de la fibre pro est souvent bien plus élevé pour les entreprises.

Côté opérateurs la part des revenus du marché des entreprises demeure non négligeable, représentant encore 30% de leurs chiffre d’affaire global avec un peu moins de 10 milliards d’euros de recettes en 2015.

Ces dépenses (dont la téléphonie et l’accès internet représentent 43% en 2010) sont par contre également en baisse constante depuis 2010 au sein des budgets des entreprises.

Laisser un avis


Envoyer votre avis
* Champ requis

Laisser un commentaire