Une nouvelle technologie qui promet mieux que la fibre et… sans câble !

Faire mieux que la fibre optique et sans câble ? Des chercheurs écossais viennent d’effectuer des tests sur une nouvelle technologie de transfert de données à très haut débit qui ne nécessiterait l’installation d’aucun câble.

Utiliser la lumière torsadée pour transmettre les données

S’il y a un domaine où les choses vont très vite, c’est bien celui des nouvelles technologies. Alors que le chantier du déploiement de la fibre optique est en cours en France, et devrait durer encore de longues années, une nouvelle technologie aussi rapide et moins coûteuse à déployer pourrait émerger.

En lieu et place des câbles souterrains, celle-ci utilise la lumière torsadée pour transmettre de grandes quantités de données à très haut débit (vitesse équivalente à celle de la fibre) et sans perte. La preuve en a d’ailleurs été donnée par les chercheurs-physiciens de l’université de Glasgow lors d’un test réalisé en Allemagne.

Cette nouvelle technologie utilise donc la lumière torsadée comme support de transmission très haut débit. Une lumière générée en tordant des photons, de sorte à stocker plus d’informations que ne le permet la simple base binaire (0 et 1).

Test validé dans un environnement urbain

Elle a été testée dans un environnement urbain (comprenant de nombreux immeubles) pour transmettre des données sur 1,6 km sans utiliser le moindre câble. Un essai réalisé avec succès, même s’il reste de nombreuses difficultés à surmonter avant d’obtenir une technologie de ce type qui soit commercialisable.

Au regard de ces caractéristiques, celle-ci pourrait constituer une excellente alternative à la fibre optique en termes de coût et de temps de déploiement. Associée à des technologies telles que la 4G ou la 5G, elle pourrait accélérer le déploiement du très haut débit dans les zones peu denses qui souffrent du manque d’intérêt des opérateurs privés.

Reste pour l’instant à finaliser son développement (cf. article de recherche disponible ici). Les recherches se poursuivent afin d’améliorer la fiabilité des transmissions qui demeurent tributaires des conditions météorologiques (pluie, neige, pression atmosphérique…).

Laisser un commentaire